Histoire

La Réflexologie

La réflexologie trouve son origine dans la médecine traditionnelle chinoise et aussi au cœur des anciennes civilisations d’Inde et d’Egypte. L’utilisation des points de pressions sur les pieds était déjà connue et on peut d'ailleurs retrouver des dessins de massages de pieds et mains dans les tombes égyptiennes.

  • Fin du 19ème siècle en Grande-Bretagne, les neurologues Henry Head et Mackensie élaborent une théorie nommée « les zones de Head ».

  • 1917 : aux Etats-Unis le Dr Fitzgerald (ORL) publie ses travaux sur les zones réflexes, en découvrant qu’une pression exercée sur une partie du pied peut soulager une partie du corps. Il établit alors « la théorie des zones ». Il découvre aussi que la stimulation de la peau permet une action à distance, appelé arc réflexe.

  • 1930 : Eunice Ingham physiothérapeute américaine, se réfère aux travaux du Dr Fitzgerald, étudie, affine, vérifie l’emplacement de chaque organe sur le pied en travaillant sur des milliers de cas, et met au point une carte détaillée (pied/mains). Elle est considérée comme la mère de la réflexologie.

  • Pavlov (1849/1936) médecin et physiologiste, a étudié la circulation sanguine et le système nerveux, pour démontrer ce que l’on appelle les réflexes conditionnels. C’est une réaction précise de notre organisme, qui résulte d’un geste effectué par une personne (stimulus). La réflexologie permet donc d’induire progressivement des réflexes conditionnés.

 

 

Aujourd’hui, les techniques issues de la réflexologie moderne couplée à l’interprétation de certains marqueurs physiologiques, ont donné naissance à une nouvelle approche, la neuro-réflexologie.